Gabon : Ali Bongo Ondimba n’ira plus à Port-Gentil ce 24 juin   Gabon/Sport : le Gabon 79ème au classement Fifa, le Brésil reste la meilleure nation   Gabon : Les contaminations à la Covid-19 repartent en forte hausse   Gabon : Bitam accueille la 12ème  Journée africaine des frontières   Gabon :le Gabon intègre le Commonwealth au sommet de Kingali   Gabon : Sofavin va continuer dès le 1er Juillet la production et la commercialisation des boissons gazeuses de Coca-cola Compagny   RDC :  61 ans après, la dépouille de Patrice Lumumba de retour au pays   Sénégal : le footballeur international Sadio Mané signe au Bayern Munich   Afghanistan : un séisme fait plus d’un millier de morts dans la zone isolée du Sud-Est

Home •  Société

Protection de l’enfant : ouverture à Libreville des travaux sur la lutte contre la traite et la protection des enfants migrants

Ouverture à Libreville des travaux du 3ème séminaire national sur « l’entraide judiciaire en matière de lutte contre la traite et la protection des enfants migrants ».

Auteur •  Narcisse Mauny Publié le 15 juin 2022

Ouverture à Libreville des travaux du 3ème séminaire national sur « l’entraide judiciaire en matière de lutte contre la traite et la protection des enfants migrants ».  Ces assises qui se sont ouvertes le mardi 14 juin devant le Représentant de l’Unicef et de la CEEAC visent le renforcement de la maîtrise et de la pratique des outils juridiques nationaux, régionaux, internationaux et prendront fin le 16 juin prochain.

 

 

Le présent séminaire permettra aussi aux participants de mieux connaître les mécanismes d’entraide afin d’obtenir, instruire et recueillir des preuves en vue de l’élimination de la traite des enfants au Gabon.

 

 

 Occasion pour François Mangari « de dire combien la question de la migration irrégulière en lien avec la traite des enfants en Afrique de l’ouest et du centre est particulièrement préoccupante pour le Gabon » a évoqué le secrétaire général du ministère de la Justice, garde des sceaux, chargé des Droits de l’homme, lors de la cérémonie d’ouverture

 

 

Réaffirmant la détermination du gouvernement gabonais à lutter contre toutes les formes de traite humaine et plus précisément contre la traite des enfants. En mettant en place plusieurs plans d’actions sur le plan international avec la ratification, l’adhésion ou la signature des conventions, des accords multilatéraux et des Chartes.

 

 

Avant d’annoncer sur le plan national, par la mise en place d’un observatoire national des Droits des Enfants, la promulgation de la loi portant mesures générales de protection sanitaire et sociale de la mère et de l’enfant. En passant par la mise en place de la Commission nationale de la famille et de la promotion de la femme, la promulgation de la loi relative à la prévention et la lutte contre le trafic des enfants en République Gabonaise et celle portant Code de l’Enfant.

 

 

 Selon le secrétaire général c’est une réponse visant à améliorer le dispositif juridique et opérationnel voire le mécanisme de coopération interétatique entre le Gabon et les autres pays africains.

 

 

 Pour sa part, le Représentant de l’Unicef pour le Gabon, Sao Tomé y Principe et la CEEAC, Dr. Noël Marie Zagré, est revenu sur la nécessité de la prise en charge psycho-sociale d’enfant migrant et ou victime de traite, la protection judiciaire de l’enfant des rues ou de l’enfant auteur de violences.

 

Par ailleurs, il a félicité le gouvernement gabonais pour ses efforts continus dans la lutte contre la violation des droits des migrants par les trafiquants et les passeurs aux frontières. Le diplomate a ensuite relevé le mérite du Gabon pour avoir signé et ratifié un certain nombre d’instruments juridiques des Nations Unies et de l’Union africaine en lien avec le respect des Droits humains. Lesdites assises sont prévues se tenir jusqu’au jeudi 16 juin prochain.

Voir aussi

Sous le thème : « Instruments traditionnels et musique moderne au Gabon », la fête de la Musi

voir +

Ouverture à Libreville des travaux du 3ème séminaire national sur « l’entraide judiciaire en

voir +

Dans le cadre de la décennie de la femme (2015-2025), qui vise à réduire les inégalités entre l

voir +

voir +

Un administrateur provisoire en la personne de Christophe Eyi va assurer l'intérim.

voir +

Ali Bongo Ondimba a invité les différentes confessions religieuses du Gabon y compris le peuple à

voir +

Deux individus non identifiés sont activement recherchés par les forces de police nationale depuis

voir +