Protection de la femme :  vers le lancement d’un prix pour lutter contre les violences faites aux femmes


L’organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture a décidé de soutenir le 04 octobre le gouvernement gabonais en matière de formation et protection de la femme.  A cet effet, le ministère des Droits de la femme en partenariat avec la Fondation Silvia Bongo va lancer un prix pour lutter contre la violence à l'égard des femmes.

La protection de la femme Gabonaise était au centre des échanges, entre Dr Salim M. AlMalik, directeur général de l'Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ICESCO) et Prisca Nlend Koho, ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme.

Sans toutefois indiqué une date, le gouvernement, l'Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture en partenariat avec la Fondation Sylvia Bongo procèderont au lancement d’un prix pour lutter contre les violences faites aux femmes. Celui-ci verra la participation des responsables et les experts gabonais.

 Mais surtout se sont accordés pour un partenariat qui sera axé dans les programmes de qualification et de formation des femmes au leadership et de lutte contre le décrochage scolaire des filles. Une conférence internationale sera organisée sur le modèle gabonais en matière de développement social.

 Après que Dr Salim M. AlMalik présente également au ministre des Affaires sociales les principaux programme et activités de cette institution. Ayant trait aux sciences sociales et humaines, dont la formation en leadership pour la paix et la sécurité

Selon lui « lequel vise à qualifier les jeunes et à renforcer leurs capacités, étant donné qu’ils sont la base du changement pour la paix et l’édification des sociétés que nous voulons, ainsi qu’à en faire de véritables ambassadeurs de la paix au sein de leurs sociétés, en leur fournissant des outils de connaissance à travers des échanges avec des leaders inspirants et des formateurs experts » a expliqué Dr Salim Almalik à Prisca Nlend Koho au cours de cette rencontre

Abordant également les initiatives lancées et mis en œuvre afin de soutenir les efforts des États membres face aux répercussions négatives de la Covid-19 sur les domaines éducatifs, scientifiques et culturels, ainsi que l'assistance apportée par ses soins.

 « en partenariat avec des institutions donatrices, à un certain nombre de pays en fonction de leurs besoins et exigences, et ce, grâce à une communication plus poussée avec les États membres »a indiqué en présence de Ramata Almamy Mbaye, directrice du secteur des sciences sociales et humaines, et de Dr Ahmed Said Bah, Conseiller du Directeur général pour les partenariats et la coopération internationale.

Pour sa part, Prisca Nlend Koho a exposé la stratégie nationale de promotion du secteur social gabonais, ainsi que les divers contenus des plans de développement en matière sociale.

Le membre du gouvernement a souligné son attachement à l’établissement d’une coopération fructueuse avec l'ICESCO dans la mise en œuvre de ces plans et stratégies.

Les deux parties ont convenu de former un groupe de travail pour suivre la réalisation, l'évaluation des programmes et projets qui seront mis en œuvre en coopération entre l'ICESCO et les autorités compétentes  du Gabon.

    Articles récents

    L'Association des professionnels en sciences de l'éducation du Gabon (APSEG) lance le concours  mon innovation pédagogique en 120 secondes

    La mission du Commonwealth poursuit ses consultations pour l'adhésion

    Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

    La chanteuse Macy Ilema a sorti récemment un single intitulé « Muwé »

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

    Le prix du mérite panafricain remis à Joannick Ngomo Obiang



    Vidéos récentes

    Le Gabon s'est doté d'un système de traçabilité pour contrôler l'exploitation du bois.

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions