Croix rouge gabonaise entre volontariat et humanisme

Le 08 Mai dernier marquait la célébration de la journée mondiale de la croix rouge et du croissant rouge. Occasion de célébrer les principes du mouvement international, son impact, mais surtout de rendre hommage aux bénévoles de cet organisme humanitaire.

"Le volontaire est le pilier de la croix rouge, sans lui le mouvement ne repose sur rien. C'est notre unité centrale et notre moteur de recherche". C'est par ces mots que Ousmane Bello Ngombe, Chef de service santé à la croix rouge a ouvert ses propos à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de cet organisme humanitaire. Le thème retenu cette année, "Ensemble nous sommes inarrêtables" cadre avec le contexte sanitaire actuel, selon Ousmane Bello.

 En effet, la lutte contre la Covid -19 passe par l'union des forces, et les volontaires de la croix rouge gabonaise en sont l'illustration parfaite. Dans cette optique, une équipe de bénévoles de la croix rouge gabonaise conduite par son président Véronique Tsakoura a mis à profit cette célébration, en visitant le week-end écoulé plusieurs centres d'accueil de la capitale gabonaise.

Du centre d'accueil SOS Mwana, au foyer des personnes à mobilité réduite de nzeng-ayong, en passant par plusieurs autres centres sociaux, ces bénévoles animés d'une même vision ont mis en avant les valeurs humaines, de partage et de solidarité prônées par la Croix Rouge. 

Un don de l'ambassade du Japon au Gabon contenant plusieurs produits tels que des réfrigérateurs, ventilateurs, moustiquaires imprégnées, gels hydroalcooliques et bien d'autres produits a été fait aux différents foyers visités.

 Une action sociale et humanitaire qui a réjoui les heureux bénéficiaires à l'exemple de Madeleine Biyogo responsable de SOS Mwana, "Ce don qui nous a été remis est d'une valeur inestimable et nous ne pouvons qu'être reconnaissant ". Cette reconnaissance s'est également exprimer à l'endroit des volontaires de la croix rouge, ceux-là même qui se battent pour prévenir et atténuer les souffrances humaines en toute impartialité, sans aucune discrimination de nationalité, de race, de sexe, de classe sociale, de religion, de langue ou d'opinion politique.

 

 

 

    Articles récents

    La judokate Gabonaise, Sarah Mazouz met fin à sa carrière sportive

    Le Gabon pourrait connaitre d’ici le mois de septembre une 3ème vague

    Le parc national de l’Ivindo, classé comme patrimoine mondial de l'UNESCO.

    La production pétrolière a toujours représenté 60 à 70 % des revenus de l’État.

    Les travaux d’un séminaire sur la décentralisation et le développement local.

    1/3 des mangroves gabonaises souffrent de dégradation.

    Le Japon s’est engagé à réhabiliter le Centre social du Bas de gué-gué

    Quatre officiers supérieurs de la police ont été sanctionnés



    Vidéos récentes

    Intéressé un nouveau public aux subtilités de l'art de la peinture

    Nous vous faisons découvrir le voyeur derrière le viseur.

    La première ministre de la République gabonaise, Rose Christiane Ossouka raponda s'est exprimée lors du forum génération égalité.

    L 'Association de Lutte Pour Le Bien Etre des Albinos ALBA a organisé une journée de célébration et de sensibilisation sous le thème "Fort envers et contre tout"

    Le Président Gabonais va réunir les députés et les sénateurs

    Un Fablab est un endroit dédié à la création et au partage des connaissances liées à la technologie.

    la CNAMGS en collaboration avec le CHUL organise une caravane medicale ayant pour theme la pose de protheses et la confection de fistules aterio veineuses 

    Les étudiants d'ESAM à Gabon Télévisions pour comprendre le fonctionnement de la première gabonaise.

    Trois cents ouvrages de divers domaines en langue espagnole offert par l'ambassade du Royaume d'Espagne au Gabon.

    Les anciens élèves du lycée Mohamed Arissani organisent une communication sur l'impact des réseaux sociaux