CAN 2021: les Panthères accueillies en héros par la population gabonaise à l’aéroport ce mardi 25 janvier 2022   CAN 2022: la rwandaise Salima Rhadia Mukansanga première femme arbitre central d’un match de la CAN   CAN 2021: 8 morts lors d’une bousculade devant un stade de Yaoundé ce lundi 24 janvier 2022 avant le match Cameroun-Comores   Burkina-Faso: Coup d’État militaire condamné par l’Union Africaine et la CEDEAO   Burkina-Faso: ‘‘le Gabon soutient les déclarations de l’UA et de la CEDEAO’’ (Chef de l’État gabonais, Ali BONGO ONDIMBA)   Sport: arrestation de Serge Ahmed MOMBO à l’aéroport de Libreville de retour de la CAN

Home • Société

Covid-19 : la Cour constitutionnelle annule l’arrêté 685/PM

La Cour constitutionnelle a prononce l’annulation de l’arrêté 685/PM.

Auteur • Narcisse Mauny

Le bras "de fer"qui opposait le gouvernement au Copil citoyen sur les mesures querellées de restriction de lutte contre la covid-19 vient de connaitre son épilogue. Après une saisine dudit mouvement de la société civile, la Cour constitutionnelle a rendu publique sa décision le samedi 01 janvier. Elle a prononcé l’annulation de l’arrêté 685/PM.

Déclarées « inconstitutionnelles » les dispositions des articles 6 et 10 dudit arrêté portant mesures gouvernementales prises dans le cadre de la lutte la Covid-19, la plus haute juridiction a jugé ledit arrêté « inapplicable ». Accordant un délai d’un mois au gouvernement pour remédier à la situation juridique.

Si sur la forme la haute juridiction a jugé la procédure « régulière », il n’en est pas autant pour le fond. En effet, dans sa décision rendue, la Cour constitutionnelle révèle que « les dispositions des articles 6 et 10 dudit arrêté sont inconstitutionnelles ». Considérant ces dispositions « inséparables de l’ensemble du texte de l’arrêté 685/PM du 24 décembre 2021 » ledit arrêté a été déclaré « inapplicable ».

Une annonce qui intervient à la suite des séances d’auditions des protagonistes en l’occurrence le Copil citoyen représenté par Justine Lekogho et Geoffroy Foumboula Libeka contre Guy Patrick Obiang Ndong, Lambert Noël Matha et Denise Mekam’ne Edzidzi épouse Taty.

Il s’agit d’une seconde fois que la Cour constitutionnelle tranche en faveur du Copil citoyen sur le gouvernement qui, on se rappelle, avait pris cet énième arrêté après l’annulation de l’arrêté 559/PM qui contenait les mêmes dispositions.

Voir aussi

Le groupe Gabon télévisions va accompagner Impact Tour 2. 0

voir +

Gabon Télévisions et la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance ont signé une convention

voir +

La Cour constitutionnelle a prononce l’annulation de l’arrêté 685/PM.

voir +

Patrick Assoumou Eyi, Orphee Mickala et Triphal Mabicka à la prison centrale.

voir +

Le Copil citoyen a déposé une requête auprès de la Cour Constitutionnelle.

voir +

Le célèbre animateur Patrick Nguema Ndong n’est plus.

voir +

Suspension des mesures querellées, le couvre-feu demeure en vigueur.

voir +

Le 15 décembre, l’accès à Prix import pour ses employés se fera sur présentation d’un test

voir +

"La Faveur Divine" est une association chrétienne qui a décidé d'accompagner les élèves en clas

voir +

La ministre de la Justice a rassuré de l’amélioration des conditions de détention

voir +