Algérie-France : Si la vie diplomatique était une compétition de football, le qualificatif de « classico » ne serait pas usurpé pour évoquer cet énième duel franco-algérien. Et, comme toujours entre ces deux-là, la période de la colonisation et de la guerre d’indépendance constitue la toile de fond de cette nouvelle crise.  Afrique du Sud : Poursuivi pour corruption, le secrétaire général de l’ANC sera devant la justice à partir du 3 novembre. Comme l’ancien président Jacob Zuma, il dénonce une conspiration ourdie par le chef de l’État.  Mali : Alors que les troupes de Barkhane quittent le pays, le régime de transition a décidé de rouvrir la voie des négociations avec Iyad ag Ghaly et Amadou Koufa, franchissant une ligne rouge pour Paris.  Bénin: Le Bénin est devenu, jeudi 21 octobre, l'une des très rares nations en Afrique à autoriser l'avortement, après le vote par l'Assemblée nationale d'une loi qui divise fortement l'opinion. Près de 200 femmes meurent chaque année au Bénin des suites de complications d'un avortement clandestin, selon les chiffres du gouvernement.

Home • Santé

Santé : vers la mise en place d’une commission mixte structures sanitaires-CNAMGS

Création d’une commission mixte structures sanitaires-CNAMGS.

Auteur • Narcisse Mauny

Le gouvernement a entamé ce jour avec les responsables des CHU, OPN et celui de la CNAMGS dans le bâtiment abritant les services des Affaires sociales de Libreville, des travaux visant à l’amélioration des soins de santé et faire bénéficier les populations rurales la couverture maladie à travers les structures sanitaires régionales, selon un communiqué. Occasion d’annoncer la création d’une commission mixte structures sanitaires-CNAMGS.

Le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong et le ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend ont entretenu les directeurs généraux des CHU et de la CNAMGS sur le renforcement des plateaux techniques des structures sanitaires et de l’opérationnalisation des départements sanitaires. Sans oublier la réforme de l’OPN et de la nouvelle unité des soins intensifs neurovasculaires du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

Annonçant la mise en place d’une commission mixte structures sanitaires-CNAMGS sous la présidence du ministre de la Santé. Elle verra le soutien technique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Celle-ci travaillera de manière collégiale avec l’ensemble des acteurs de la chaine des soins allant du responsable d’une structure sanitaire au chef d’un service médical en passant par les majors de services.

En vue d’une optimisation de prise en charge médicale des patients et afin d’apporter des propositions concrètes et pragmatiques sur le renforcement des plateaux techniques des structures sanitaires.

Soutenue par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, l’inauguration de la nouvelle unité des soins intensifs neurovasculaires du CHUL, service spécialisé dans la prise en charge d’extrêmes urgences des AVC (ischémiques et hémorragiques) est immédiate. Le ministre de la Santé a invité la Direction générale du CHUL et celle de la CNAMGS à faire une proposition de cotation pour la prise en charge des patients assurés.

Guy Patrick Obiang Ndong a interpellé les directeurs généraux des CHU et CNAMGS de mettre en exergue la main d’œuvre locale « Le ministre de la Santé a invité les responsables des CHU et la CNAMGS, a une utilisation régulière des différents spécialistes locaux afin de réduire certaines évacuations sanitaires dont la prise en charge peut se faire au niveau local d’une part et d’autre part, qui coûte un lourd tribut à l’Etat ».

Avant de déplorer le manque de visibilité des activités de la CNAMGS auprès des structures sanitaires et rappelé au directeur général l’impérieuse nécessité d’accompagner véritablement les structures sanitaires de proximité en milieu rural. Afin d’opérationnalisation des départements sanitaires inscrite dans la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Le directeur général de l’Office pharmaceutique nationale de réitérer à l’assistance « la volonté de la centrale d’achat à rendre plus fonctionnelles les structures de santé de proximité par la mise à disposition de ressources humaines spécialisées dans la gestion des produits pharmaceutiques et surtout, améliorer l’accessibilité et la disponibilité du médicament dans ces structures. Cette ambition stratégique de l’OPN est conforme à sa réforme initiée par le Gouvernement qui a permis la transformation de l’OPN établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) en une société d’Etat » peut-on lire sur le communiqué.

Au terme de la rencontre, les membres du gouvernement ont exprimé leur satisfaction non sans souligner l’importance de ce type de rencontre qu’ils souhaitent pérenne pour l’amélioration du bien-être des populations.

Voir aussi

Signalé  par l’Afrique du Sud, « Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont cert

voir +

SUNU Assurances s’engage dans la lutte contre les cancres masculins

voir +

La France réaffirme sa volonté à soutenir le Gabon dans le domaine de la santé.

voir +

Le Gabon présent au sommet de haut niveau sur le VIH-SIDA à Dakar

voir +

Nicole Assélé réagit sur les récentes mesures sanitaires

voir +

Nouvelles mesures sanitaires rentreront en vigueur LE 15 décembre

voir +

Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

voir +

Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

voir +

les hommes ne sont pas épargnés parce que ce cancer peut aussi avoir raison d’eux

voir +

Plus de 480 vaccins administrés au total sur les trois sites retenus

voir +