Quelles politiques antitabagisme ?


Le 31 mai de chaque année ,la communauté internationale célèbre la journée mondiale sans tabac pour rappeler que le tabac tue la moitié de ses consommateurs. 1,2 million de non- fumeurs décèdent des suites de  l'exposition à la fumée de tabac. Le thème retenu pour l'édition 2021 est  " s'engager à arrêter"car la décision de cesser de fumer appartient aux fumeurs.

 

 

Des millions de personnes ont été encouragées à renoncer au tabac pendant la pandémie de la maladie à coronavirus 2019  ( covid-19 ) ,les données scientifiques  démontrent que le tabagisme  altère les fonctions pulmonaires et réduit la capacité de l'organisme à combattre les coronavirus et d'autres maladies.

Le tabagisme a des effets néfastes sur presque tous les organes du corps humains. Il peut provoquer plusieurs types de cancers notamment des poumons,de la bouche, de la gorge ,de l'oesophage ,de l'estomac et de l'intestin. Le tabac expose aussi ses consommateurs à un risque accru de maladies cardiaques,de diabètes de type 2, il n'existe aucune forme de tabagisme sans risque.

Au Gabon,selon" les données disponibles issues de l'enquête démographique et de santé de 2018, la prévalence au tabagisme des personnes âgées de 15 ans à 49 ans était de 22,30 % pour les hommes contre 2,9 % pour les femmes."

Depuis 2005, le Gabon est partie à la convention - cadre des Nations Unies pour la lutte contre le tabagisme,cette convention couvre près de 90 %  de la population Mondiale.

Parmi les mesures de lutte antitabac à même de reduire  l'offre et la demande  de tabac, les politiques fiscales constituent un outil permettant de réduire la consommation de ce produit à travers les taxes sur le tabac ,l'objectif étant d'aider à améliorer  les résultats sanitaires.

Il est nécessaire de prendre des mesures qui incitent les fumeurs de cigarettes à arrêter de fumer ou de réduire leur consommation de tabac ,et à persuader les jeunes à ne pas cultiver cette habitude addictive.

Les effets positifs de l'application de taxes et de prix  plus élevés peuvent amener à réduire la réduction des dépenses de soins de santé et permettre d'élargir la marge de manoeuvre budgétaires pour les investissements et les programmes prioritaires pour les investissements et programmes  spécifiques dans la couverture sanitaire universelle, de même que dans d'autres domaines.

Les revenus de droit d'accise sur le tabac ont connu une hausse en 2018 avec l'adoption du nouveau code des impôts conformément à l'article 250 de la loi des finances du Gabon du 26 janvier 2018 modifiée en juillet 2018 en faveur de l'instauration d'un droit d'accise spécifique de 300XAF contre 200XAF par paquet de 20 cigarettes comme l'atteste le rapport d'évaluation de l'impact de la fiscalité du tabac pour la période 2018-2021.  

    Articles récents

    Les acteurs de la gynéco-obstétrique se pencheront sur les conditions d’amélioration de la santé maternelle en Afrique.

    Creol a décidé d’offrir un séjour au Gabon à l’ivoirienne, Yann Bahou

    Le taux de contamination au coronavirus inquiète de plus en plus les autorités gabonaise

    De simple danseuse à visage de la danse gabonaise, Coralie la Louve,

    Portrait d’un homme qui a consacré sa vie au service de l’Etat.

    Ali Bongo Ondimba a rendu ce jour hommage à casimir Oyé Mba

    Casimir Anges Marie Oye Mba suite à une forme sévère de la covid-19



    Vidéos récentes

    L'objectif des Epu est d'entretenir les connaissances et le partage d'expérience

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions