COVID-19 : Un QR code pour circuler


Suite au relâchement des populations dans le respect des mesures de restrictions édictées, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la covid-19, les autorités annoncent la mise en place d’un nouveau dispositif de circulation comportant un QR Code qui sera authentifiable à chaque poste de contrôle. D’ailleurs qu’est-ce qu’un QR Code ? Et comment l’utilise-t-on ? Explications.

Cette décision selon le communiqué résulte du « phénomène des clandos et autres particuliers qui poursuivent leur trafic au-delà des heures interdites à la circulation, faisant un usage abusif des autorisations spéciales de circuler ».

Et donc pour mieux limiter et contrôler les mouvements des personnes aux heures du couvre-feu, le gouvernement « mettra à la disposition des populations un nouveau format d’autorisation spéciale individuelle de circuler comportant un QR Code ».

Mais qu’est-ce qu’un QR Code ?

Crée et développé en 1994 au Japon, le QR code signifie « Quick Response » ou « Réponse Rapide ». Ce nom est bien mérité car un scan appelle rapidement des informations et exécute des commandes. QR Code permet de « stocker les informations d’un individu par exemple contenue dans un graphique carré comportant des points et des lignes en noir et blanc, lus par une application ». 

Comment l’utilise-t-on ?

Cette image est utilisée partout où les données doivent être lues rapidement, il contient des textes tels que l’identité complète d’un individu, numéros de téléphone, adresse mail, ou fonction qui sera authentifiable à chaque poste de contrôle. Il s’utilise à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette et d’une application qui scanne le code et le traite ensuite. 

Selon une étude réaliser en aout 2010 auprès d’un échantillon de "754 japonais, 90% des ménagères scannaient un QR Code alors que dans le reste du monde le grand public commençait à le découvrir’’.

En effet, dans l’attente de la mise en service de ce nouveau dispositif de circulation, le Gouvernement « Exhorte les forces de défense et de sécurité à rester professionnelles » et aux populations à « davantage de discipline et de responsabilité face à la crise sanitaire actuelle »

    Articles récents

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

    Le prix du mérite panafricain remis à Joannick Ngomo Obiang

    les hommes ne sont pas épargnés parce que ce cancer peut aussi avoir raison d’eux

    Guy Christian Mavioga décédé en septembre sera inhumé à Mouila.

    Communiqué Final du Conseil des ministres du 15 octobre 2021



    Vidéos récentes

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions