Médias: vers une restructuration du groupe Gabon télévisions

 

Le projet de réforme du groupe Gabon télévisions connait des avancées significatives. Le directeur général a au cours d'une rencontre ce jour expliqué clairement le point sur la rationalisation des ressources humaines.

 Dans la salle de l'auditorium de la maison Georges Rawiri, a accompagné de son adjointe, Mireille Dirat, le directeur général, Ali Radjoumba a échangé avec l'ensemble du personnel sur les travaux d'élaboration du projet de la modernisation du groupe Gabon télévisions. 

Cette réforme connaitra un remue-ménage au niveau de la gestion des ressources humaines répartie en trois étapes. Ce projet qui vise à redynamisation le groupe comme une entreprise du secteur privée propose des départs volontaires au sein de la Fonction publique « au moment venu vous aurez à choisir entre Gabon télévisions et la Fonction publique. Si vous choisissez de rester, vous devez également exprimer vos raisons » a fait savoir le directeur général.

Répondant à la question d’Aristide Andjokwé sur les conditions d’intégration à Gabon télévisions, Ali Radjoumba a indiqué que cela relève d’une question d’ordre individuel, du postulant auprès du service des ressources humaines, lors de son entretien. Après voir soutenu que ceux décideront de rester agent de l'Etat seront redéployés soit au ministère de la communication où dans les entités appartenant au groupe Gabon télévisions sur l'ensemble du territoire national.

 Sans détour, il a rassuré de la mise sur pieds d'une télévision régionale qui sera basée à Franceville《nous aurons bientôt le lancement de télé Massuku. Elle couvrira le Haut Ogooué et l'Ogooué Lolo et sera partie intégrante du groupe Gabon télévisions 》a affirmé le Directeur Général aux agents.

Alors que la directrice générale adjointe, Mireille Dirat a motivé les uns et les autres à saisir cette opportunité de redéploiement de la Fonction publique par rapport à la formation initiale. Toutefois, les agents fonctionnaires pourront avoir un contrat de collaboration externe en qualité de pigiste. Enfin, cette refonte permettra de recruter aussi des nouveaux profils.

Les statuts, le règlement intérieur et la charte graphique sont presque fin prêts et seront soumis à l'appréciation du gouvernement. La matérialisation de la modernisation du groupe Gabon télévisions pourrait être effective dans les tous prochains mois.

    Articles récents

    La judokate Gabonaise, Sarah Mazouz met fin à sa carrière sportive

    Le Gabon pourrait connaitre d’ici le mois de septembre une 3ème vague

    Le parc national de l’Ivindo, classé comme patrimoine mondial de l'UNESCO.

    La production pétrolière a toujours représenté 60 à 70 % des revenus de l’État.

    Les travaux d’un séminaire sur la décentralisation et le développement local.

    1/3 des mangroves gabonaises souffrent de dégradation.

    Le Japon s’est engagé à réhabiliter le Centre social du Bas de gué-gué

    Quatre officiers supérieurs de la police ont été sanctionnés



    Vidéos récentes

    Intéressé un nouveau public aux subtilités de l'art de la peinture

    Nous vous faisons découvrir le voyeur derrière le viseur.

    La première ministre de la République gabonaise, Rose Christiane Ossouka raponda s'est exprimée lors du forum génération égalité.

    L 'Association de Lutte Pour Le Bien Etre des Albinos ALBA a organisé une journée de célébration et de sensibilisation sous le thème "Fort envers et contre tout"

    Le Président Gabonais va réunir les députés et les sénateurs

    Un Fablab est un endroit dédié à la création et au partage des connaissances liées à la technologie.

    la CNAMGS en collaboration avec le CHUL organise une caravane medicale ayant pour theme la pose de protheses et la confection de fistules aterio veineuses 

    Les étudiants d'ESAM à Gabon Télévisions pour comprendre le fonctionnement de la première gabonaise.

    Trois cents ouvrages de divers domaines en langue espagnole offert par l'ambassade du Royaume d'Espagne au Gabon.

    Les anciens élèves du lycée Mohamed Arissani organisent une communication sur l'impact des réseaux sociaux