Gabon: les contrôleurs aériens de l'Asecna lèvent leur grève   Gabon/football: Roy Mouniengue et Jean-Jaurès Golly signent au Stade Mandji   Gabon: Libreville hôte des journées de l’industriel en novembre 2022   Arabie Saoudite: Le prince héritier, Mohammed ben Salmane, nommé Premier ministre selon un décret publié ce mardi 27 septembre 2022   Burkina Faso: au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque   France: le rappeur Kaaris en garde à vue, accusé de violences par son ex-compagne

Home •  Environnement

Haltes sur la contribution des abeilles

Renforcer les mesures de protection des abeilles menacées.

Auteur •  I.S MEFANE Publié le 19 mai 2021

 

                                              

« Volons au secours des abeilles » ,c’est le thème retenu à l’occasion de la célébration de la quatrième année de la journée mondiale des abeilles ce 20 mai 2021 marquée par la pandémie de covid-19. Il s’agit de mettre en lumière les menaces auxquelles font face les abeilles et leur importante contribution dans le développement durable.

 Depuis son instauration par la résolution adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies le 20 décembre 2017, cette journée veut encourager un renforcement des mesures de protection des abeilles en particulier et plus généralement des autres pollinisateurs ,tels que les papillons ,les chauves- souris et les colibris, de plus en plus menacés par les activités humaines.

La diminution et l’affaiblissement des populations d’abeilles pollinisatrices à travers le monde représentent une menace sérieuse pour l’ensemble des plantes qui jouent un rôle essentiel pour le bien-être humain et les moyens d’existence.

Il faut donc protéger ces alliés indispensables dans la lutte contre la faim et la malnutrition.

Les abeilles sont grandement menacées par les effets combinés du changement climatique, de l’agriculture intensive, par l’usage des pesticides, la disparition ou la perte de la biodiversité et par la pollution.

José Graziano Da Silva, Directeur général de la FAO de 2012 à 2019 dans un message diffusé à l’occasion de cette journée disait : « l’absence d’abeilles et d’autres pollinisateurs reviendrait à anéantir le café, les pommes, les amandes, les tomates et le cacao des cultures qui dépendent de la pollinisation. » ,c’est pourquoi les pays doivent s’orienter vers des politiques alimentaires et des systèmes durables  en faveur de la protection des pollinisateurs .  

Voir aussi

Ce rendez-vous devrait permettre aux différentes parties prenantes de discuter des solutions visant

voir +

Libreville abritera du 29 août au 1er septembre la Semaine africaine du climat 2022 (ACW).

voir +

CMG célébrait à Nairobi la journée mondiale de l’environnement sous le thème : « Parler pou

voir +

Après sa dernière visite en 2014 pour la canonisation du Pape Jean Paul II, Ali Bongo Ondimba séj

voir +

la Direction Générale des Forêts visite les sites des exploitants forestiers

voir +

La Zone économique spéciale du Gabon (GSEZ) vient d’obtenir la certification ISO 14064-1

voir +

La biodiversité est menacée par l'action de l'homme

voir +