Le festival du livre audio, pourquoi faire ?


Le festival du livre audio est un évènement culturel qui s’organise en France depuis près de 9 ans dont l’objectif est la promotion du format audio du livre. Cette année plusieurs pays de la francophonie s’y mêlent, entre autres le Gabon. À travers l’Institut Français du Gabon, le pays organise sa première édition dudit festival

 Autour du livre audio

Le livre audio est un livre parlé. Il concerne plusieurs genres et disciplines telsque la littérature, la philosophie, l'économie entre autres. Les livres ou les textes sont ainsi lus à haute voix soit par des lecteurs professionnels soit par la synthèse vocale.

Créé au préalable au XXsiècle pour les enfants et les malvoyants, le livre audio gagne de plus en plus d'auditeurs/lecteurs dans le monde. En effet, les podcasts et l'internet ont permis au grand public de se familiariser avec ce genre.

Bien que le rapport à la lecture soit modifié par la sollicitation quasi exclusive de l’ouïe au détriment de la vue et de l’immersion fictionnelle qu’exige les écrits imaginaires (au départ), le livre audio devient un support pratique et facilitateur. En effet, la lecture d’un livre papier est plus longue que l’écoute de celui-ci. En plus du gain de temps, la mobilité et la simplicité de stockage font de lui un bon allié à notre apprentissage.

Le livre parlé séduit de plus en plus de lecteurs dans le monde et au Gabon.

Livre audio et le Gabon

La lecture en générale dans sa forme la plus classique souffrirait de grand désintérêt dans les habitudes de plusieurs gabonais. 

Ainsi se demande-t-on, si le livre audio pourrait être un propulseur de l’envie de lire ou son format audio pourrait moins conquérir les nouveaux lecteurs et inquiéter les anciens.

« Il faut souligner que c’est une ressource qui n’est pas bien ancrée dans les usages ; et à cet effet, des modes de médiations en ligne sont à envisager pour amener les abonnés à s’y familiariser », nous avertit Julie Ayenot, coordonnatrice du Festival du Livre au Gabon.

Selon un sondage réalisé par notre rédaction, trois personnes sur dix ont déjà expérimenté l’écoute d’un livre audio et les avis divergent : « j’ai aimé parce que c’est pratique. Je peux travailler et me cultiver en même temps », nous confie Kendrick jeune homme de 23 ans. « J’écoute des livres parce que c’est une bonne alternative à mes problèmes de vue » renchérit, Iris, jeune femme. « J’ai expérimenté le livre audio à travers l’écoute de l’un de mes classiques préférés. Le liseur m’a arraché l’envie de continuer car mon imaginaire fut totalement dénaturé », contredit Andréa, incontournable amoureuse du livre papier. « Je pense que c’est pour les paresseux, les élèves paresseux qui n’aime pas la lecture » gronde un enseignant puriste du papier.

Face à cette minorité, nous avons la majorité silencieuse car elle n' a jamais eu un rapport avec le format audio proposé par les livres. C’est dans cette optique que s’inscrit le festival du livre audio. Le faire connaitre et le faire aimer !

Festival du livre au Gabon, une première

C’est une première au Gabon ! Le festival du livre audio se déroulera comme la plupart des évènements de nos jours, en ligne. En cours depuis le 14 mai, il s'achèvera le 31 mai 2021. « Au niveau de notre médiathèque nous médiatisons cette ressource à travers un jeu interactif via Facebook et WhatsApp » nous explique Julie Ayenot.

Les organisateurs ont choisi, pour en parler, un jeu sur les plateformes sociales. Il consiste à lire un extrait d'un livre de son choix, de se filmer en le lisant puis de le poster sur son mur Facebook.

Bien que les participations ont été timides, le livre audio est une ressource qui séduit de plus en plus de monde ainsi que des gabonais. Son utilisation s'est avérée pratique à la limite de l'essentiel durant cette pandémie et pourrait dans un futur proche remplacer le livre papier. En plus de son côté pratique, sa dimension écologique pourrait faire de ce format un indispensable.

 

Articles récents

La DGCC exige le retrait du jus de fruits 100% Ceres nuisible à la santé des consommateurs

Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba prend part à la 5ème édition du Forum international sur les investissements à Riyad.

5 ans de prison et 5 millions d’amende contre Brice Laccruche Alhianga

L'Association des professionnels en sciences de l'éducation du Gabon (APSEG) lance le concours  mon innovation pédagogique en 120 secondes

La mission du Commonwealth poursuit ses consultations pour l'adhésion

Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

La chanteuse Macy Ilema a sorti récemment un single intitulé « Muwé »

Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme



Vidéos récentes

Le Gabon s'est doté d'un système de traçabilité pour contrôler l'exploitation du bois.

Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions