Musique : JeM sort son premier single « ma nięre vē wâ »


L'univers musical gabonais s'enrichit avec le single « ma nięre vē wâ » de JeM sortit récemment à Libreville. Joint au téléphone par notre rédaction, l'artiste se dévoile et présente sa toute première production.

La famille musicale gabonaise ne cesse de s'agrandir avec l'arrivée de JeM. Cette compatriote propose un single intitulé « ma nięre vē wâ ». A travers cette première œuvre, l'artiste met un accent particulier sur l'amour. Inspirée de son vécu et celui de son entourage afin de sensibiliser les mélomanes.

Un titre qui s'annonce culte dans un savant mélange des sonorités musicales de variété et Afro zouk des pays des Antilles. Impulsé par une voix langoureuse et captivante dont elle-même détient le secret. Chanté à la fois en français et en langue fang un dialecte local que l'on retrouve dans le nord du Gabon.

Sortie en fin août dernier à Libreville, le clip vidéo de ce single cumule plus de 500 vues sur sa chaine YouTube. Toute chose qui pourrait présager un avenir radieux pour sa carrière musicale entamée seulement en 2020 en co-production avec le Label Music Touch.Toutefois cette production est pour elle un lancement.

 Cette artiste entend contribuer à sa manière au rayonnement de la musique gabonaise à l'international soulignant ses modèles dans la chanson « je suis amoureuse de notre culture et de la musique africaine moderne et Gabonaise. Mes artistes préférés gabonais sont : Stéphanie AFene, VycKoss Ekondo, Pierre Claver Akendengue, Pierre Claver Zeng et dans la nouvelle génération Tina » A-t-elle cité

Férue de l'écriture cette auteur compositrice est également considérée comme une parolière. Elle tient cette passion littéraire des membres de sa famille « j'ai hérité d'une plume familiale; de par mon grand-père Mve Nkoghe Moïse écrivain et mon oncle Maurice Okoumba-Nkoghe lui aussi écrivain » a-t-elle confié.

A l'état civil Jessica Mve Nkoghe, mariée, la trentaine d'année révolue est de nationalité Franco-gabonaise. Résidente en France, titulaire d'un Master en finance est une femme entreprenante.

Elle voue un amour sans précédent pour la vie associative. Membre des Ateliers d’Ida, section France, en qualité de Secrétaire Général, Jessica se donne à cœur joie à venir en aide aux enfants orphelins « Je suis fière de contribuer à cette action qui est de scolariser les enfants défavoriser au Gabon. Je me sens utile au sein de ma communauté gabonaise », elle poursuit en précisant également son soutien aux femmes atteintes du cancer et surtout à former la femme dans l’entreprenariat en vue de son autonomisation.

 

 

 

    Articles récents

    La DGCC exige le retrait du jus de fruits 100% Ceres nuisible à la santé des consommateurs

    Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba prend part à la 5ème édition du Forum international sur les investissements à Riyad.

    5 ans de prison et 5 millions d’amende contre Brice Laccruche Alhianga

    L'Association des professionnels en sciences de l'éducation du Gabon (APSEG) lance le concours  mon innovation pédagogique en 120 secondes

    La mission du Commonwealth poursuit ses consultations pour l'adhésion

    Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

    La chanteuse Macy Ilema a sorti récemment un single intitulé « Muwé »

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme



    Vidéos récentes

    Le Gabon s'est doté d'un système de traçabilité pour contrôler l'exploitation du bois.

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions