Gabon: les contrôleurs aériens de l'Asecna lèvent leur grève   Gabon/football: Roy Mouniengue et Jean-Jaurès Golly signent au Stade Mandji   Gabon: Libreville hôte des journées de l’industriel en novembre 2022   Cyclisme: le Belge Remco Evenepoel est devenu champion du monde de cyclisme dimanche 25 septembre à Wollongong, en Australie   Guinée:  l'ancien dirigeant Dadis Camara est rentré en Guinée pour le procès du 28 septembre

Home •  Afrique

Tchad : Albert Pahimi Padacké nommé à la tête du gouvernement de transition

Albert Pahimi Padacke vient d’être propulsé à la tête du gouvernement

Par la redaction •  Première Ga

Albert Pahimi Padacke vient d’être propulsé à la tête du gouvernement de transition par Le conseil militaire tchadien le 26 avril. Le reste des membres dela composition de ce gouvernement seront nommés par Mahamat Idriss Déby, le fils de l'ancien président défunt. Albert Pahimi Padacké, fut plusieurs fois ministre et même Premier ministre d’Idriss Deby Itno dont il fut son adversaire à la presidentielle. 

Le dernier Premier ministre d'Idriss Déby, Albert Pahimi Padacké, a été nommé chef du gouvernement de transition au Tchad.  Un decret signe par Mahamat Idriss Déby, president du conseil militaire de trnsition(CMT). Une décision prise après que l’ancien président, Idriss Déby Itno a ete tue au front par les rebelles. 

Albert Pahimi Padacké a plaidé pour une "union sacrée pour sauver (la) Nation" dans un entretien à un entretien exclusif accordé à RFI après sa nomination. "Le défi (...) est celui de la paix", a-t-il déclaré.

M. Pahimi Padacké était arrivé en deuxième position de l'élection présidentielle du 11 avril avec 10,32 % des voix, loin derrière le défunt président, qui avait été réélu dès le premier tour avec 79,32 %.

Voir aussi

Ce mardi 26 Juillet, une délégation du gouvernement ivoirienne a porté à Ouagadougou la lettre d

voir +

1 an après le dernier coup d’Etat militaire perpétré au Mali, les dirigeants de la Cédéao ava

voir +

Le Gabon et la Guinée-Equatoriale, pays de la sous-région d’Afrique centrale, entretiennent de t

voir +

Cette sanction n’est que le résultat de plusieurs évènements dramatiques.

voir +

voir +

voir +

La recrudescence des attaques terroristes au Burkina Faso serait à l’origine du coup d'État mili

voir +