Journée mondiale de l'Afrique : de l'OUA à l'UA


 

Célébration ce 25 mai de la journée mondiale de l’Afrique. Journée durant laquelle, on commémore, particulièrement, la naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine en mai 1963 et parallèlement de la création de l’Union Africaine en juillet 2002. Elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique.

 La journée mondiale de l’Afrique commémore l’anniversaire de la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) le 25 mai 1963 à Addis-Abeba en Ethiopie. La naissance de cette organisation interétatique, il y’a cinquante-huit ans, est issue de l’aspiration vers l’idéal d’unité prôné par les pères de l’indépendance avec au compteur 30 pays africains.

Quels ont été les objectifs principaux de l’OUA ? 

 Les Etats membres de l’OUA ont mis en avant, l’éradication du colonialisme et la lutte contre la discrimination raciale. Une démarche qui a pour missions, le renforcement de l’unité et la solidarité entre les Etats africains, aussi la coordination de la coopération pour le développement et la préservation de la souveraineté, de l’intégrité territoriale des Etats membres en passant par les accords internationaux dans le cadre des Nations Unies.

Symbole du développement africain et du processus de paix

 En juin 1993 au Caire en Egypte, l’OUA entérine la création d’un mécanisme de prévention, de gestion et de résolution des conflits sur le continent dont l’organe   principal est composé des chefs d’Etas des pays membres du bureau en exercice. L’organisation s’implique à la fois dans les questions liées au développement et à la coopération économique. En avril 1980, un plan d’action est adopté au sommet de Lagos au Nigeria visant à redynamiser l’intégration des économies africaines en recommandant notamment les regroupements régionaux et l’autosuffisance alimentaire. Ce plan d’action se verra remplacé, 11 ans plus tard, par le Traité d’Abuja instituant la Communauté Economique Africaine qui prévoit la création, dans un délai de 30 ans, d’un marché commun africain, un parlement, une banque centrale et un fonds monétaire africains.

De l’OUA à UA

 L’intense travail diplomatique accompli par l’OUA a permis de conférer une réalité tangible à l’Afrique unie. L’organisation continentale a fourni un forum à ses Etats membres pour adopter des positions coordonnées sur des questions communes dans les instances internationales et défendre les intérêts du continent. Lors du sommet extraordinaire de Syrte, en Lybie, l’OUA décide d’établir une nouvelle organisation appelée à la remplacer. L’Union Africaine (UA), lancée officiellement au Sommet de Durban en 2002, sera le fer de lance chargé d’accélérer et approfondir le processus d’intégration économique et politique sur le continent.

La vision de l’Union Africaine est de ‘’ bâtir une Afrique intégrée, prospère et en paix, dirigée par ses citoyens et constituant une force dynamique sur la scène mondiale ‘’. Selon l’UA, il s’agit aussi d’un changement de perspective avec la définition de la politique commune dans les domaines prioritaires à savoir : défense, paix et sécurité continentale, intégration des économies africaines, libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, sécurité alimentaire, lutte contre la pauvreté, développement, commerce, environnement, lutte contre les pandémies, pour ne citer que ceux-là. D’ailleurs en 2004, un Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) est créé.

 En effet, l’Afrique s’est inscrite dans une dynamique de progrès. Elle se dit consciente des défis qui se posent à elle et l’impératif de donner un nouvel élan à sa mission à travers le panafricanisme et la Renaissance africaine. Il s’agit de libérer les potentialités et mobiliser les énergies qui permettront de faire du continent africain un pôle d’émergence mondiale à travers des initiatives comme le Programme Afrique 2063.

    Articles récents

    Ce 23 septembre 2021, la communauté internationale célèbre la journée internationale des langues des signes.

    Les acteurs de la gynéco-obstétrique se pencheront sur les conditions d’amélioration de la santé maternelle en Afrique.

    Creol a décidé d’offrir un séjour au Gabon à l’ivoirienne, Yann Bahou

    Le taux de contamination au coronavirus inquiète de plus en plus les autorités gabonaise

    De simple danseuse à visage de la danse gabonaise, Coralie la Louve,

    Portrait d’un homme qui a consacré sa vie au service de l’Etat.

    Ali Bongo Ondimba a rendu ce jour hommage à casimir Oyé Mba



    Vidéos récentes

    L'objectif des Epu est d'entretenir les connaissances et le partage d'expérience

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions