Gabon/SPORT :  ASO Stade Mandji champion du Gabon pour la 2e fois de son histoire après le sacre de 2009   Gabon :600 candidats admis à l’ENS et à l’ENI   Gabon : Louis Sylvain Allogo Engo (Oyem) élu président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG)   Ukraine : Reprise des exportations de céréales en Ukraine  

Home •  Afrique

Blaise Compaoré demande pardon à la famille de son « frère et ami » Thomas Sankara

Ce mardi 26 Juillet, une délégation du gouvernement ivoirienne a porté à Ouagadougou la lettre d’excuses de Compaoré à la famille de Thomas Sankara.

Auteur •  Carel OKAYE Publié le 27 juillet 2022

Reconnu coupable d’avoir commandité le meurtre de son prédécesseur, son « frère et ami » Thomas Sankara en 1987, l’ancien chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré avait le 06 avril dernier été condamné à perpétuité par contumace. Ce mardi 26 Juillet, une délégation du gouvernement ivoirienne a porté à Ouagadougou la lettre d’excuses de Compaoré à la famille de Thomas Sankara.

 

 

Le président de la transition du Burkina Faso a reçu en audience une délégation du gouvernement Ivorienne. Cette dernière était porteuse d’une lettre d’excuses de Blaise Compaoré en exile actuellement en Côte d’ivoire à l’endroit du peuple Burkinabé, mais surtout à l’endroit de la famille de celui qu’il appelle « frère et ami ».

 

« J’assume et je déplore du fond du cœur toute la souffrance et les drames vécus par toutes les victimes durant tout le temps que j’ai passé à la tête du Burkina Faso »  indique Blaise Compaoré dans sa lettre. Dans la même correspondance, l’ancien président a appelé le peuple Burkinabé à la renonciation «  souhaite que nous puissions aller de l’avant désormais, pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres ».

 

Bien qu’il se soit excusé et demande le pardon du peuple et celui de la famille de Thomas Sankara, pour certains comme Germaine Pitroipa conseillère au sein du mémorial Thomas Sankara, comme nous le rapporte nos confrères de RFI :« Cette lettre est le ridicule de ce monde du ridicule pour la simple et unique raison que Blaise, il y a à peine un mois, ne pouvait pas venir au procès pour répondre de ses actes… »

Voir aussi

Ce mardi 26 Juillet, une délégation du gouvernement ivoirienne a porté à Ouagadougou la lettre d

voir +

1 an après le dernier coup d’Etat militaire perpétré au Mali, les dirigeants de la Cédéao ava

voir +

Le Gabon et la Guinée-Equatoriale, pays de la sous-région d’Afrique centrale, entretiennent de t

voir +

Cette sanction n’est que le résultat de plusieurs évènements dramatiques.

voir +

voir +

voir +

La recrudescence des attaques terroristes au Burkina Faso serait à l’origine du coup d'État mili

voir +