Gabon: les contrôleurs aériens de l'Asecna lèvent leur grève   Gabon/football: Roy Mouniengue et Jean-Jaurès Golly signent au Stade Mandji   Gabon: Libreville hôte des journées de l’industriel en novembre 2022   Cyclisme: le Belge Remco Evenepoel est devenu champion du monde de cyclisme dimanche 25 septembre à Wollongong, en Australie   Guinée:  l'ancien dirigeant Dadis Camara est rentré en Guinée pour le procès du 28 septembre

Home •  Société

Séminaire : les femmes édifiées sur les raisons du mariage

Jusqu'où les femmes sont prêtes aller pour sauver les apparences

Auteur •  Narcisse Mauny Publié le 10 mai 2021

La chanteuse Ida Moulacka et Grâce Engouang ont entretenu dans l'après-midi du samedi 08 mai, les femmes sous le thème "Jusqu'où les femmes sont prêtes aller pour sauver les apparences " à la faveur d'une conférence débat, au quartier Glass de Libreville.

Cette rencontre avait pour but d'interpeller les femmes à ne pas tomber dans les travers de la vie de couple ou de mariage.

A l'entame de celle-ci, la conférencière Grace Engouang a cité une série des cas de femmes qui sont malheureuses dans les foyers mais laissent penser à une joie de vivre à travers une apparence trompeuse. Elle poursuit en attirant l'attention de femmes de ne pas envier celles qui affichent leur bonheur sur les réseaux sociaux" Tout ce qu'on publie sur Facebook n'est pas la réalité. Les femmes qui postent leur vie sentimentale sur Facebook sont généralement celles qui souffrent dans les foyers. Un vrai bonheur on ne le montre pas sur la place public" a fait savoir cette motivatrice de vie.

De même, elle a dénoncé, ces femmes qui trouvent refuge à l'église dans l'espoir d'obtenir un mari. Le plus souvent c'est à la suite des multiples tentatives des relations amoureuses qui se sont soldée par des échecs. " La majorité des femmes viennent vers Dieu pour un seul intérêt, le mariage. Après avoir eu le mari. Elles interrompent leur relation avec Dieu. Mais sachez qu'il vous attend au carrefour" a prévenu la fille d'un pasteur.

En revanche, l'artiste Ida Moulacka a reconnu le mariage comme étant la première institution divine. Cependant, la chanteuse a encouragé les femmes à se marier mais de se rassurer que ce soit la bonne personne avant tout engagement. Elle a exhorté les femmes à la soumission face à leur époux et à ne jamais prendre les responsabilités de l'homme dans le foyer.

Rappelant l'importance de nos us et coutumes liées au mariage. Elle a ensuite soutenu ses propos en partageant une malheureusement expérience " Une femme dont je tais l'identité était amoureuse d'un homme qui n'avait pas des moyens pour l’épouser mais elle en avait. Alors, elle a remis de l'argent à son petit ami pour organiser le mariage. Ils se sont mariés, puis une année plus tard, ils se sont séparés" a confié le chantre de l'Eternel dans le but d'éveiller les consciences mais surtout de prouver jusqu'au les femmes sont prêtes aller pour sauver les apparences.

Cette exposante a rajouté en disant "Des mariages par effet de mode, par complexe ou encore par compétition juste parce que une copine s'est mariée, sans véritable fondement d'amour sont voués à l'échec" a déconseillé littéralement Ida Moulacka, présidente des Ateliers d'Ida.

Voir aussi

un atelier de renforcement de capacité qui va permettre d’aborder les procédures opérationnelle

voir +

L’église catholique poursuit son opération de déguerpissement dans la commune de Libreville.

voir +

La haute autorité de la communication désapprouve les tensions entretenues entre journalistes de l

voir +

Après 2 ans sans le traditionnel repas d’indépendance dû à la Covid-19, la Mairesse de la comm

voir +

Soucieux des nombreuses difficultés que rencontre la première chaine publique gabonaise, notamment

voir +

Les militaires suivront des études supérieures de médecine dorénavant à Libreville.

voir +

Toujours en pleine expansion au Gabon, Omed Group qui fait dans l’import-export, agence de voyage

voir +