Ordures ménagères : au PK9, les jeunes en font une activité génératrice de revenus


A Libreville, la collecte d’ordures ménagères devient une activité génératrice de revenus. Des jeunes mobilisés en petite et moyenne entreprise s’adonnent avec beaucoup de passion, sillonnant les maisons pour proposer leurs services.

 Dans une zone enclavée au quartier PK9, dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville, les jeunes ont développé une activité économique autour de la collecte des ordures ménagères.  Celle-ci consiste à ramasser quotidiennement les déchets ménagers auprès des différentes familles moyennant un montant mensuel.

 Bahirou, l’un des premiers à avoir lancé son activité il y’a un an, semble conquérir le marché. Il détient dans son portefeuille clientèle plus d’une quarantaine de ménages à raison de 10000 fcfa chaque mois. Ce jeune entrepreneur a pour équipement de travail une motocyclette qui facilite et rend dynamique ses déplacements. Diversifiant ses activités en faisant de la vente et de la pose de poubelle en fer forgé.

A l’exemple de ce dernier, on note d’autres jeunes qui s’illustrent sans complexe au ramassage d’ordures avec des brouettes tous les deux jours pour 20 foyers et un montant mensuel de 5000 fcfa. A en croire ces jeunes, ce travail est très rentable en saison de pluie comme c’est le cas actuellement. Estimant participer à l’assainissement et à la préservation de l’environnement.

 Une initiative salutaire selon une anonyme, habitant dans cette zone enclavée du pk 9. Les populations peinent à se déplacer pour jeter leur saleté dans le grand bac à ordures, situé à une distance de 4 km sur la voie principale.

 En proie à des difficultés suite à l’apparition de la pandémie de la covid-19, les jeunes devraient se constituer en collectif ou encore mieux en coopérative afin  d’entreprendre dans ce secteur.  La collecte des déchets ménagers est une niche d’emploi qui nourrit son homme.

    Articles récents

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

    Le prix du mérite panafricain remis à Joannick Ngomo Obiang

    les hommes ne sont pas épargnés parce que ce cancer peut aussi avoir raison d’eux

    Guy Christian Mavioga décédé en septembre sera inhumé à Mouila.

    Communiqué Final du Conseil des ministres du 15 octobre 2021



    Vidéos récentes

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions