Affaire Yann Bahou : Creol offre un séjour à « la victime » pour promouvoir le tourisme Gabonais


Ambassadrice du tourisme, Creol a décidé d’offrir un séjour au Gabon à l’animatrice ivoirienne, Yann Bahou « humiliée » par les services d’immigration à la porte de Libreville et dont les véritables raisons restent jusque-là inconnues. Dans un direct ce jour, la chanteuse se dit « Indignée » par cette situation même si elle a reconnu le professionnalisme de la PAF et met fin à la calomnie sur la toile entre les internautes ivoiriens et Gabonais en rassurant que « le Gabon est pays hospitalier ».

Refoulée de l’aéroport international, Léon Mba de Libreville à tort ou à raison par les services de la direction générale de la Documentation et de l’immigration, l’ivoirienne, Yann Bahou  voit une nouvelle opportunité qui se présente à elle de visiter le Gabon. 

L’ambassadrice de la destination Gabon, Creol   vient de lui tendre la main, en proposant un titre de voyage à sa charge afin d’apaiser sa frustration et mettre fin à la discorde entre influenceurs Gabonais et Ivoiriens sur les réseaux sociaux.

« Je te prends un billet d’avion aller/retour en classe affaire. Je m’occupe de tout, le transport, l’hébergement et la restauration.  Yann, mon équipe va rentrer en contact avec toi. Je suis là pour faire la promotion Gabon et je vais te prouver que c’est un beau pays. Tu découvriras notre cuisine, je m’occuperai bien de toi » a rassuré l’auteur compositeur de la chanson « Gabon » avant de décliner le programme du séjour de son invitée

 « en ma qualité d’ambassadrice de la destination Gabon, je m’engage à te faire visiter mon pays. Je vais t’emmener dans le Haut-Ogooué traverser le pont en liane de Poubara. Je vais t’emmener voir les grottes de granite et de marbre qui existent chez moi à la Nyanga et la Ngounié » a confié la fille du défunt baobab de la musique Gabonaise, Mackjoss et qui a clairement indiqué que le Gabon est une terre d’hospitalité en témoigne une forte présence des communautés étrangères.

Levant l’équivoque sur cette affaire en l’exhortant de ne pas croire à ces personnes qui tentent de dévaloriser le Gabon « que cette histoire ne te fasse pas peur. Les Gabonais sont accueillant. Dans un voyage les imprévus arrivent car, j’ai vécu cette situation en Angleterre mais cela ne peut m’empêcher d’y retourner si l’occasion se présente à nouveau » a souligné l’artiste qui a par la suite déploré cet incident.  Même si par ailleurs, elle a reconnu la compétence de la police des aires et des frontières dont elle ne peut s'immiscer dans l'accomplissement de leurs tâches.

Dans une tribune titrée « Ma mésaventure dans les geôles de la police d’immigration à l’aéroport de Libreville. » l’animatrice Radio et télé ivoirienne raconte son bref et malheureux séjour en terre gabonaise. Arrivée le 14 septembre 2021 à Libreville, elle a de suite été interpellée par la police des frontières puis placée en garde à vue avant d’être rapatriée en Côte-d’Ivoire, au motif qu’elle serait journaliste.  Ayant suscité une vague de mécontentement et alimenté les querelles entre ivoiriens et Gabonais sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, la chanteuse internationale Creoldans son rôle de porte étendard du tourisme a saisi cette occasion pour promouvoir ce secteur auprès du peuple ivoirien.  Un partenariat qu'elle a noué avec l'Agatour à la suite de la chanson Gabon sortie à la veille du 61ème anniversaire de notre indépendance.  C'est dans ce cadre qu'elle espère que la victime Yann Bahou répondra favorablement à son invitation en vue de visiter le Gabon.

    Articles récents

    L'Association des professionnels en sciences de l'éducation du Gabon (APSEG) lance le concours  mon innovation pédagogique en 120 secondes

    La mission du Commonwealth poursuit ses consultations pour l'adhésion

    Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

    La chanteuse Macy Ilema a sorti récemment un single intitulé « Muwé »

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

    Le prix du mérite panafricain remis à Joannick Ngomo Obiang



    Vidéos récentes

    Le Gabon s'est doté d'un système de traçabilité pour contrôler l'exploitation du bois.

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions