Armelle Oyabi souhaite une meilleure prise en charge des soins médicaux des personnes lupiques


Célébrée chaque 10 mai, la journée mondiale du Lupus a pour objectif de sensibiliser le public sur cette maladie rare auto-immune très invalidante. Elle provoque un dysfonctionnement dans le système immunitaire et produit des anticorps agressifs qui vont toucher toutes les structures de l’organisme. A cette occasion, la présidente de l’association Lupus Gabon a sollicité du gouvernement une meilleure prise en charge des soins médicaux des personnes lupiques.

La présidente de l’association Lupus Gabon a saisi l’opportunité de cette célébration du lundi 10 mai, pour solliciter des pouvoirs publics, une meilleure prise en charges des soins de santé de 600 personnes atteintes de cette maladie. Elle affirme que le traitement des soins serait très coûteux.

« cette journée du lupus célébrée le 10 mai de chaque année est une doléance à l’endroit des autorités en charge de la santé publique. Afin qu’ils se penchent sur la question de la prise en charge des personnes vivant avec le lupus », a lancé Armelle Oyabi tout en décriant la situation des malades de l’arrière-pays

« les malades de la capitale ont de meilleures chances d’être pris en charge contrairement à ceux de l’intérieur du pays qui manquent cruellement de bonnes structures sanitaires », déplore-t-elle

Selon le docteur Josaphat Ibaba, dans les toutes prochaines années, le Lupus risquerait de devenir un véritable problème de santé publique. Cette maladie se retrouve dans toutes les spécialités médicales.

En gynécologie, les femmes victimes de fausses couches seraient vulnérables au Lupus, en passant par les personnes atteintes de l’insuffisance rénale.  On découvre de plus en plus de Lupus chez les enfants.

 Les changements climatiques seraient l’un des facteurs du développement de cette maladie a indiqué le médecin « La chaleur est favorable à son développement ces 20 dernières années, les températures ont augmenté de 1 ,7°C , en saison de pluies et de 1,3°C en saison sèche et c’est une cause de mortalité au Gabon », a préciséJosaphat Ibaba qui soutient Armelle Oyabi sur son interpellation au gouvernement liée à une amélioration du traitement médical des personnes vivant avec le Lupus.

 

    Articles récents

    Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

    Le prix du mérite panafricain remis à Joannick Ngomo Obiang

    les hommes ne sont pas épargnés parce que ce cancer peut aussi avoir raison d’eux

    Guy Christian Mavioga décédé en septembre sera inhumé à Mouila.

    Communiqué Final du Conseil des ministres du 15 octobre 2021



    Vidéos récentes

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions