Algérie-France : Si la vie diplomatique était une compétition de football, le qualificatif de « classico » ne serait pas usurpé pour évoquer cet énième duel franco-algérien. Et, comme toujours entre ces deux-là, la période de la colonisation et de la guerre d’indépendance constitue la toile de fond de cette nouvelle crise.  Afrique du Sud : Poursuivi pour corruption, le secrétaire général de l’ANC sera devant la justice à partir du 3 novembre. Comme l’ancien président Jacob Zuma, il dénonce une conspiration ourdie par le chef de l’État.  Mali : Alors que les troupes de Barkhane quittent le pays, le régime de transition a décidé de rouvrir la voie des négociations avec Iyad ag Ghaly et Amadou Koufa, franchissant une ligne rouge pour Paris.  Bénin: Le Bénin est devenu, jeudi 21 octobre, l'une des très rares nations en Afrique à autoriser l'avortement, après le vote par l'Assemblée nationale d'une loi qui divise fortement l'opinion. Près de 200 femmes meurent chaque année au Bénin des suites de complications d'un avortement clandestin, selon les chiffres du gouvernement.

Home • Afrique

Guinée  : Mamadi Doubouya et les membres du CNT ne seront pas candidats aux élections libres et transparentes

Mamadi Doubouya et les membres du CNT ne seront pas candidats

Auteur • Narcisse Mauny

Lors d’un récent entretien sur les antennes de RFI, Mamadi Doumbouya, président de la transition de la Guinée a déclaré « (...) ni moi ni aucun membre de cette transition ne sera candidat à quoi que ce soit ». Il est revenu notamment sur les raisons de son coup d’Etat de septembre dernier et le sort de son prédécesseur Alpha Condé.

Dans une interview accordée au média RFI, Mamadi Doumbouya, président de la transition de la Guinée s’est exprimé sur ses intentions politiques et ceux des membres du CNT. S’agissant notamment des élections libres et transparentes dans son pays, le Colonel déclare ceci.

 « je pense que j’ai été clair, et je vais l’être aujourd’hui encore avec vous : ni moi ni aucun membre de cette transition ne sera candidat à quoi que ce soit. Nous allons mener la transition à bon port avec tous les Guinéens » précise-t-il.

Il ajoute « nous allons partir de la base au sommet par les communales, après les législatives, la présidentielle pour permettre au président qui viendra après ne soit pas là à vouloir s’éterniser, car le peuple n’acceptera plus jamais qu’on personnalise la chose publique ».

Concernant la durée de la transition, l’homme fort de la Guinée réaffirme sa volonté de donner le pouvoir au peuple. Mais avant, il souhaite mettre en place un système qui pourra résister aux tentations des hommes.

En sa qualité de soldat, l’homme dit tenir beaucoup à sa parole. Il révèle avoir passé en revue l’état des lieux de toutes les expériences qui ont été vouée à l’échec, afin de ne pas tomber dans ses mêmes erreurs. L’actuel chef d’Etat souhaite que les choses soient inclusives, le calendrier, le chronogramme, le délai de la transition.  

« Je ne peux pas vouloir dire au peuple de Guinée que je lui donne sa liberté par la voix de tout ce qui est organe législatif et en même temps imposer un délai au peuple de Guinée » explique-t-il.

Si des gens détiennent un remède de deux semaines pour régler les problèmes guinéens, il pense que ce sera la meilleure chose.  L’état des populations, des routes, des hôpitaux après 63 ans ont besoin d’un bon coup de réveil pour prendre en main notre destin et de laisser les choses correctement, estime le président de la transition.

Deux mois après avoir renversé Alpha Condo, l’actuel chef d’Etat de la Guinée, Mamadi Doumbouya justifie son action du 5 septembre dernier par les dysfonctionnements des institutions lés souvent à la tension sociopolitique et par la gabegie financière.

Le président du CNT se veut un homme transparent et juste.  Il refuse catégoriquement de jouer les troubles faits dans le processus de la justice de son pays sur le cas de son prédécesseur.

« je ne ferai pas le travail de la justice. Je suis président de la transition et non ministre de la Justice. Donc, la justice guinéenne aura toute son indépendance. Elle aura aussi tout mon accompagnement pour que ce peuple assoiffé de justice puisse vraiment se retrouver » a-t-il indiqué lors de son interview.

 

Voir aussi

En prélude à la CAN, Gabon télévisions et la CRTV envisagent un partenariat dans les prochains j

voir +

Mamadi Doubouya et les membres du CNT ne seront pas candidats

voir +

Le ministre de l’Energie, Alain Claude Bilie By Nze a sollicité l’expertise égyptienne

voir +

Le Gabon présent au sommet de haut niveau sur le VIH-SIDA à Dakar

voir +

Shan’L a exprimé ce jour son indignation « honte à vous »

voir +

L’ex président Laurent Gbagbo a déposé sa demande de divorce

voir +

L’organisation intergouvernementale d’Etats africains a mis en place un plan directeur du contin

voir +

Des tremblements de terre dans la région de Goma à l’est de la RDC ont été enregistrés.

voir +

L’Union Africaine a prescrit aux Etats africains de chercher dans leurs repères culturels

voir +

La journée mondiale de l’Afrique commémore la création de l’OUA

voir +